SEXUAL RELATIONSHIPS AND QUALITY OF LIFE OF THE SCHIZOPHRENICS. [Original Research]

SEXUAL RELATIONSHIPS AND QUALITY OF LIFE OF THE SCHIZOPHRENICS. [Original Research]

Kaswa. KJ , MD1, Mampunza MS, PhD1, KAYEMBE KT, PhD1, Kaswa KM, MD2

1. Department of psychiatry, Neuro – Psycho – Pathological Center, University of Kinshasa, Kinshasa, Democratic Republic of Congo.
2. National TB Control Program, Ministry of Health, Kinshasa, Democratic Republic of Congo.

[emedpub – Psychiatry & Mental Health: Vol 2:3] [Date of Publication: 07.21.2013]
ISSN 2231-6019

Share this:

July 21, 2013 at 12:53 AM

Correspondence:

Jean Kasiama KASWA, MD, Department of Psychiatry CNPP, University of Kinshasa – RDC

Contact: + 243 99 71 36 894, E-mail : doctakaswa@gmail.com,   Site Web: http://kaswa.blog4ever.com

 

 

RESUME:

Contexte. Le concept de Qualité de vie a commencé à servir de base à de nombreuses recherches en psychiatrie et en psychologie. Au-delà de l’éducation thérapeutique centrée seulement sur l’organe, la question de la sexualité des schizophrènes commence à être envisagée comme un élément important de la vie et doit mériter une réflexion clinique parce que la santé sexuelle est aujourd’hui considérée comme une composante de la qualité de vie. Cette étude a été menée le 13 Décembre 2009, de 11h30 à 13h00, au pavillon 3 du CNPP (Département de Psychiatrie), avec un groupe de quatre étudiants de 3ème graduat de la faculté de médecine, sous la supervision de Kaswa et dans le cadre du travail de fin cycle.

Objectif. Améliorer la prise charge des schizophrènes en prenant en compte leur sexualité et leur qualité de vie.

Méthodes. Il s’agit d’une étude clinique d’autoévaluation par 4 patients de leur qualité de vie avec le questionnaire EQVS, en comparaison avec une autre recherche avec l’échelle WHOQOL-26 sur 432 patients. Des tous les domaines de la vie de ces instruments de mesure, seule nous intéresse la vie affective et sexuelle (rapports sociaux et amoureux).

Résultats. D’après les résultats obtenus, la tendance porte à croire que les relations amoureuses ne sont pas très développées chez les schizophrènes et la qualité de vie n’est pas bonne avec le score de 46% pour l’EQVS et 38,89% pour le WHOQOL-26.

Conclusion. Les rapports socio-amoureux font partie des besoins de tout être humain, qu’il soit malade ou non. La qualité de vie dans le domaine de la sexualité n’est pas bonne chez les schizophrènes. La sexualité n’est pas très développée et contribue à la mauvaise qualité de vie telle que nous la démontrent les résultats de cette étude.

Mots-clefs : Rapports, Socio-Amoureux, Qualité, vie, Schizophrènes

Abstract:

Context. The concept of “quality of life” began to act as a basis to numerous researches in psychiatry and in psychology. Sexual health is today considered a major component of life quality.  Now moving beyond therapeutic education, which only centers on the genital organs, the sexuality of schizophrenics is finally being recognized as an important element of life that deserves a clinical entity.. This study was conducted in December, 2011, in the department of Psychiatry.

Objective. To improve understanding of sexuality of schizophrenics while taking in account their quality of life.

Method. It is a clinical study of self-assessment of 4 patients about their quality of life with the EQVS questionnaire, in comparison with the data base of the WHOQOL-26 scale on 432 patients. We are only interested in the subjects’ emotional and sexual (social and in love-life reports).

Results. According to the calculated results, schizophrenics’ love relationships are not very developed and they have a poorer quality of life with the score of 46% for the EQVS and 38 (89%) for the WHOQOL-26.

Conclusion. All human beings require love, regardless of whether or not they are sick.  In regard to sexuality, quality of life is poor among schizophrenics.  Their sexuality is not very developed, which results in a poor quality of life.

Keywords: Sexuality, Quality of Life, Schizophrenics

 

SEXUAL-RELATIONSHIPS-AND-QUALITY-OF-LIFE-OF-THE-SCHIZOPHRENICS.pdf

 

Dr Jean Kaswa Kasiama